Prieuré et collège St-Augustin - Château d'en bas - Gerpinnes Tourisme

Prieuré et collège St-Augustin – Château d’en bas



Moyen de contact


Parfois dénommé château d’en bas à cause de sa situation dans un petit vallon boisé débouchant sur la Biesme et de la proximité du “château d’en haut”, vaste ensemble de plusieurs bâtiments érigés vraisemblablement à partir du 17ème siècle, mais surtout aux 18ème et 19ème siècle dans un esprit éclectique et complétés au 20ème siècle.

Construit par les Desmanet, maîtres de forges, le domaine est acquis par G. de Bruges en 1760 et cédé vers 1935 aux chanoines de Latran qui y installent une école. Actuellement siège du prieuré, “château” en briques enduites et pierre calcaire d’allure néo-classique du second tiers du 19ème siècle, remontant néanmoins au 17ème siècle comme l’attestent les vestiges conservés à la face arrière.

Façade sur deux niveaux et demi dont les sept travées se prolongent par une lucarne dans le brisis de la toiture d’ardoises à la Mansart que souligne une corniche de pierre moulurée. Travée centrale monumentalisée par des pilastres colossaux portant l’entablement que somme dans la toiture une niche en plein cintre encadrée de volutes sous une corniche moulurée ; balcon en fer forgé sur consoles de pierre au-dessus de la porte à encadrement sculpté en anse de panier. Fenêtres rectangulaires aux montants monolithes, celles de la travée décrite à encadrement mouluré; soubassement appareillé et chaînes d’angle harpées.

Même dispositif au mur pignon Sud, de trois travées seulement et dans la face arrière que borde un étang, de cinq travées. Dans la travée axiale de cette façade, porte-fenêtre ouvrant au rez-de-chaussée sur un balcon en saillie. Deux ouvertures en plein cintre de briques à droite du rez-de-chaussée plus tardives; Dans le parement élevé sur un soubassement chanfreiné en moellons, reste de chaînes d’angle et de bandeaux, vestiges d’un état plus ancien et plus petit, peut-être du 17ème siècle.

Mur pignon Nord flanqué d’une annexe plus récente. Au Nord de l’étang, haute annexe moderne en briques abritant des classes flanquant l’ancienne ferme en carré aujourd’hui transformée. Les quatre ailes de cette dernière, autour d’une cour récemment couverte en briques et moellons calcaires, remonteraient au 18ème siècle bien que partiellement remaniées aux 19ème et 20ème siècle. Aile Sud à étage de cette ferme, dont la façade en moellons réglés est ouverte par une portelette néo-gothique, à deux tourelles de briques coiffées de poivrières et surmontant le portail en arc brisé. De part et d’autre, deux travées de baies au linteau légèrement cintré à clé passante sur montants à une harpe, peut-être du 19ème siècle. Haute toiture pyramidale éclairée d’une lucarne piquée d’un clocheton, saillant dans la bâtière d’ardoises à croupes. Corniche de modillons soubassement récent.

Attention, il s'agit d'une propriété privée.