Hôtel de ville - Château d'en haut - Gerpinnes Tourisme

Hôtel de ville – Château d’en haut


Accueil Commune
Moyen de contact
071/50.90.00

Site web   Page facebook  

Fil d actualité Facebook


Le Château d’En Haut, construit par la famille de Bruges au XVIIème siècle, il subit quelques transformations au XVIIème siècle. Il fut acheté par la commune en 1971 pour devenir l’hôtel de Ville. La partie la plus ancienne abrite jalousement une pièce dont les peintures et boiseries finement sculptées laissent deviner les richesses du passé. Il est érigé au milieu d’un parc aux tilleuls plusieurs fois centenaires.

Ancienne demeure partiellement fortifiée, surplombant la vallée de Biesme d’une terrasse naturelle épaulée par un mur de soutènement, appelée quelquefois pour cette raison “château d’en haut”. Des fortifications subsistent deux tours d’angle, naguère reliées par un mur percé d’un porche. Au Nord-Ouest, tour carrée du 17ème siècle à deux étages, en moellons de calcaire et de grès. Corniche de pierre moulurée soulignant la toiture d’ardoises en dôme sur base carrée, surmontée d’un clocheton octogonal que coiffe un petit bulbe piriforme piqué d’une girouette. Côté Nord, deux fenêtres à jour unique, la supérieur au linteau en demi-lune. A l’Est et à l’Ouest, deux ouvertures plus tardives d’un colombier et trois arquebusières. Traces d’arrachement du mur d’enceinte sur la face Sud. Autres percements modernes. Seconde tour semblable au Sud-Ouest, conservant deux arquebusières au Sud et une au Nord. Côté rue, large porte cochère à encadrement en anse de panier de remploi, deux fenêtre remaniées à l’opposé. Sur la gauche, courte annexe en moellons sous bâtière d’ardoises, peut-être construite au départ de l’ancien mur d’enceinte.

Bâtiments principaux enduits ou peints en blanc en briques, moellons et pierres calcaires, élevés en plusieurs phases : la plus lointaine remontant au 17ème siècle.

Sur le mur entourant l’enceinte, on peut découvrir le monument aux marcheurs.

Attention, il s'agit d'une propriété privée.